Problèmes de dents : trouver un service d’urgence dentaire dans le 92

De nos jours, surtout dans les villes, il peut être difficile d’obtenir un rendez-vous pour des soins ou traiter d’autres problèmes dentaires. En effet, les dentistes ont leurs carnets de rendez-vous bien remplis si bien qu’il faut attendre plusieurs semaines avant d’obtenir un rendez-vous. Mais que faire en cas d’urgence dentaire ? Quels cas sont considérés comme urgence dentaire ? Où aller si un problème se présente ?

Qu’est-ce qu’une urgence dentaire ?

Il est utile de connaître la réponse à cette question, car ce ne sont pas tous les problèmes dentaires qui sont considérés comme urgence. Ainsi, une simple douleur au niveau des dents qui peut parfois être soignée par des antalgiques n’est pas une urgence. Une dent dont seulement un petit bout a été cassé et dont le patient n’en ressent aucune douleur n’est pas non plus une urgence. Dans ces deux cas par exemple, le dentiste va seulement essayer de trouver pour le patient un rendez-vous dans les plus brefs délais vu que la consultation ne sera pas un simple contrôle de routine.

Il existe deux principaux types d’urgences dentaires :

La rage des dents : une fois que les antalgiques ne font pas effet, que la douleur est insupportable, qu’un abcès douloureux est constaté et que le patient n’arrive pas à dormir ou à travailler, il s’agit d’un cas d’urgence dentaires. Dans le site dentiste92.com, on pourra par exemple trouver des services qui peuvent prendre en charge immédiatement une urgence dentaire dans le 92, donc pour les habitants du 92. Urgence de type esthétique : peuvent être classés dans ce type d’urgence dentaire : les dents cassées, des problèmes de bague qui entraîne des blessures de la gencive ou de fortes douleurs et une couronne ou une dent qui tombe.

Quels cas sont considérés comme urgence ?

Traitement des gencives, d’une hémorragie après une extraction d’une dent ou d’une infection, une urgence dentaire ne doit pas être négligée. En effet, si le problème n’est pas traité à temps, d’autres problèmes de santé plus graves peuvent apparaître. Si les cas suivants sont constatés, ils doivent être soignés le plus tôt possible :

Pulpite : c’est l’inflammation de la pulpe dentaire. Elle est aussi connue sous le nom de rage de dents. Nécrose pulpaire : si la pulpite n’a pas été traitée, les vaisseaux sanguins et lymphatiques, ainsi que les nerfs peuvent s’infecter et subir une nécrose. Abcès dentaire : cette accumulation de pus peut toucher la dent ou la gencive. Elle survient suite à une infection bactérienne. Parodontopathie aigüe : le parodonte s’infecte et peut conduire à la détérioration de l’os où les racines des dents sont implantées. Surinfection d’un kyste dentaire : l’os de la mâchoire peut s’infecter suite à une nécrose dentaire. Cela entraîne la formation d’un kyste et une douleur à la pression. Accidents infectieux de la dent de sagesse : si la dent de sagesse ne peut pas sortir correctement à cause d’un manque de place ou si la zone d’irruption sous la gencive est infectée de germes, des complications comme les péricoronarites peuvent survenir. Urgences esthétiques : si la dent est cassée à cause d’un accident, d’un choc ou d’une carie, si une dent visible doit être extraite, cela est classé comme urgence dentaire.

Que faire en cas d’urgence dentaire ?

Si un cas d’urgence dentaire se présente, il faut tout de suite appeler son dentiste. Mais il se peut qu’il refuse, car son carnet de rendez-vous est déjà plein. Voici donc les autres solutions qui se présentent :

Consulter un dentiste qui accepte les urgences dentaires : des cabinets dentaires, comme SOS dentiste 92, peuvent prendre en charge tous les cas d’urgence dentaire. Les consultations le jour même de la prise de rendez-vous. Urgence dentaire le dimanche ou les jours fériés : dans ce cas, il est possible de se renseigner sur les dentistes de garde. Pour ce faire, il faut téléphoner au SAMU ou SMUR en composant le 15, ou au commissariat le plus proche en appelant le 17. Certains hôpitaux sont aussi dotés de services dentaires. Urgence dentaire la nuit : ce sont surtout les hôpitaux qui sont dotés d’un pôle odontologie et santé buccale qui peuvent être contactées. S’il n’en existe pas dans la région où habite le patient, celui-ci peut se rendre à l’hôpital au service des urgences pour traiter la douleur en attendant la consultation chez le dentiste.

Comment se déroule le traitement de l’urgence dentaire ?

Les consultations et traitements des problèmes dentaires en cas d’urgence ne sont pas les mêmes, comparés à une consultation classique. Il faut savoir que les traitements ne sont pas définitifs. Par exemple, si la dent du patient est infectée, le dentiste procède au traitement de la racine, supprime la pulpe dentaire et applique un antiseptique provisoire. Ainsi, le traitement de caries qui ne s’infectent pas et les simples extractions dentaires ne sont pas pris en compte.

Avant de commencer le traitement, le praticien évalue l’urgence en questionnant le patient sur l’intensité de la douleur et son mode d’apparition. Ce n’est qu’après qu’il évalue le problème de la dent concernée. Pour pouvoir travailler correctement, le praticien doit connaître certains points sur le patient :

Ses allergies Les médicaments qu’il prend Ses maladies systémiques Son historique dentaire.

Si le dentiste qui se charge des patients qui a un caractère urgent n’a pas accès aux dossiers de quelques-uns de ces derniers, il pourra demander des photographies ou une radiographie dentaire afin de mieux situer la dent concernée et connaître la cause du problème.